The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

dimanche 18 octobre 2009

Extrait de La Psychanalyse du feu




























Avant d'entamer votre psychanalyse du feu, je vous rappellerai la définition qu'en donnait Robert Benchley :
"La psychanalyse : dites-moi vos phobies et je vous dirai ce qui vous fait peur."

Bien moins controversée que celle
extraite de Dits et contredit de Karl Kraus : " La psychanalyse est cette maladie mentale qui se prend pour sa propre thérapie."

A propos du thème qui nous intéresse, lacan nous prévient : "
La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie."

Mais revenons à notre psychanalyse du feu et aux propos tenus par Bachelard sur un thème lié au propos général de ce blog. Il a psychanalysé l'homme moyen (duquel les femmes, même blondes, peuvent se revendiquer). voici ses conclusions :


"La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande
que la conquête du nécessaire."

"
L'homme est une création du désir, non pas une création du besoin."

"
La manière dont on imagine est souvent plus instructive que ce qu'on imagine."

C'est ce qu'en pense Gaston Bachelard.

Et vous, vous en pensez quoi?

10 commentaires:

Aristote a dit…

Le désir est l'appétit de l'agréable.

OUM LINA a dit…

Interressant....
L'imagination serait donc le plus grand leïtmotiv

grenadine400@yahoo.fr a dit…

@Aristote : Le désir est une source de trouble et de souffrance...

@Oum Lina : Tout à fait.
De même Einstein pensait que l'imagination était plus importante que le savoir.

Anonyme a dit…

"La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande
que la conquête du nécessaire."

C'est ce qui s'appelle un jugement de gout bourgeois.

Cas extreme, va dire à un ouvrier qui bosse 14h/jr pour survivre "cher ami, ne soyez pas vulgaire, sachez apprécier le superflu plutot que le bassement nécessaire".

Les jugement de gout sont très largement déterminés socialement et largement prédictible en fonction d'un rapport à la nécéssité économique. LE grand penseur qui a pondu cette merveille ne fait en fait que véhiculer des lieux communs bourgeois.

That's all folks,
for now,
JD.

grenadine400@yahoo.fr a dit…

@anonyme : Il me semble que tu te méprends sur le sens de cette formule qui, loin d'exclure les ouvriers, condamne les 14h par jour nécessaire à la survie, car l'homme ne peut s'accomplir qu'une fois sa survie assurée.
Voir la Pyramide des besoins de Maslow.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow

Anonyme a dit…

Je ne dis pas que le mec qui a écrit ça n'est pas de gauche. Je dis qu'il pose un jugement de gout bourgeois. C'est à dire qu'il pose un jugement normatif, il énonce ce qui est beau, ou bien, ou excitant, sous les apparances d'une espèce de pureté esthétique transcendante, alors que ce dont il parle ne sera beau, bien ou excitant que pour une partie bourgeoise de la population.

Dans les classes ouvrière, ce qui est beau à une dimension utile, ce qui est beau est lié à la fonction des choses. Un plat est bon s'il est nourissant. Dans les classes bourgeoise, ce qui est beau relève non pas de la fonction, mais de la forme. Un tableau est beau non pas parce qu'il est divertissant, mais parce que les contours d'une oeuvre abstraite (par exemple) ont une forme intéressante. Si c'est utile et divertissant, pour un bourgeois, on tombe dans la vulgarité.

Ceci est vrai dans tout les domaines de la culture, de la haute couture ou les vetements perdent leurs fonctions utiles d'habillement pour ne reteir que l'intérêt des formes, au théâtre moderne qui n'a aucune dimension utile, divertissante, à la cuisine moderne qui ne sert pas a nourir mais à exciter le palais. etc...

Maslow est une aberration invalidée depuis longtemps. C'est mentionné dans l'article wikipedia.

JD, police sociologique :-)

grenadine400@yahoo.fr a dit…

@ JD le sociopathe : Tu m'as l'air d'avoir des idées bien arrêtées sur les goûts que peuvent avoir chaque strate sociale!
Tes certitudess et ton absence totale de recul face à ton formatage sociologique te pousse à poser un jugement normatif tout en accusant Bachelard de s'y être exercé : en psychanalyse ça s'appelle de la projection; en langage courant on parlera de la paille dans l'oeil du voisin...
Crois-tu vraiment qu'une affirmation comme : "dans les classes ouvrières, ce qui est beau à une dimension utile" soit incontestable...
A force de voir l'être humain comme soumis à un imparable déterminisme tu en deviens dogmatique et c'est bien dommage.
Merci quand même JD!

Anonyme a dit…

silk fabric, in the middle of the chest with a diamond fixed, very gorgeous and elegant. Short section of translucent silk cape, it fit with bridal gowns the skirt-style wedding, very playful, cute, cape surrounded by cascading folds, like the pair of small wings, the bride dress, such as a bridal gowns beautiful angel.Gloves are Western Victorian products. One pair of proper gloves costume dress form not only stand out, but gives people a feeling of bridal gown grand elegance, add color to your wedding a lot! The material of gloves is very broad, with silk, satin, lace, wool, cotton, and even leather, can be bridal gowns used with a different texture wedding, create a different atmosphere of the wedding. Here, to highlight the gloves and dress with the bridal gown

8899c6fc-8283-11e0-8e3f-000bcdcb471e a dit…

bridesmaid dresses
bridesmaid dresses

7d488b40-64aa-11e0-a4dc-000bcdcb2996 a dit…

Robes de mariés
Robe de mariage