The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

samedi 15 décembre 2007

Ta mère le jeu

Voici des propos que ma mère aurait pu tenir, pourtant ils viennent d'une autre mère, une mère célèbre.
Il va vous revenir de découvrir son nom : une mère connue, qui n'est ni mère nature, ni la mère Michèle.
Indice : j'ai enlevé les assertions trop connotées chrétiennes (Jésus, Dieu, prière) pour conserver un sens universel à ses propos (non-modifiés).

"Si vous êtes humbles, mes filles, je n'aurai pas la moindre crainte pour vous.

Il y a toujours, puisque je le dis, puisque je l'affirme, au bout du chagrin, une fenêtre ouverte.

Ayez un sourire pour votre prochain, donnez-lui du temps.

Bien des gens acceptent de faire de grandes choses. Peu se contentent de faire de petites choses au quotidien.

Ce n'est pas de sympathie ou de pitié qu'ont besoin les pauvres, mais d'amour. Et de compassion.

Comment pouvons-nous aimer les pauvres si nous n'aimons pas d'abord nos propres enfants? L'amour commence chez soi.

Si véritablement nous désirons aimer, nous savons bien que nous devons apprendre à pardonner.

Que personne ne vienne à vous sans repartir meilleur et plus joyeux.

Des mots aimables peuvent être courts et faciles à dire, Mais leur écho est vraiment sans fin.

Insistons sur le développement de l'amour, la gentillesse, la compréhension, La paix. Le reste nous sera offert.

Et des propos que ma mère n'aurait pas tenu mais que je comprends maintenant:
Nous devons sans peur nous exposer aux dangers et accepter la mort.
N'ayez pas peur d'aimer jusqu'à la souffrance.
Afin qu'une lampe continue de brûler, il faut y ajouter de l'huile. (très Lao-tseu)


Et une prière (pardonnons l'abus d'anaphores) qu'elle n'aurait pas faite parce que c'est vraiment pas son genre, mais des pensées qu'elle a et qu'elle formule autrement:

"Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui divise,
Si tu crois qu'être différent est une richesse et non un danger,
Si, pour toi, l'étranger est un frère qui t'est proposé,
Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin,
Si l'injustice qui frappe les autres te révolte autant que celle que tu subis,
Si tu estimes que c'est à toi de faire le premier pas,
Si la colère est pour toi une faiblesse et non une preuve de force,
Si tu préfères être lésé que de faire du tord à quelqu'un,
Si tu refuses qu'après toi ce soit le déluge,
Si tu te ranges du côté du pauvre et de l'opprimé sans te prendre pour un héros,
Si tu crois que l'amour est la seule force de dissuasion,
Si tu crois que la paix est possible, alors la paix viendra " (ça fait un peu penser à Kipling
http://www.cheztom.com/beaux-textes-tu-seras-un-homme...-mon-fils-kipling-article15.html)

Sinon, à toutes les mères indignes (dont tu ne fais pas partie M.) à travers le monde, et qu'on redoute toutes (?) de devenir, un message issu du hip hop:
"C'est ça que tu veux pour ton fils ?
C'est comme ça que tu veux qu'il grandisse ?
J'ai pas de conseil à donner, mais si tu veux pas qu'il glisse
Regarde-le, quand il parle, écoute-le !
Le laisse pas chercher ailleurs, l'amour qu'il devrait y avoir dans tes yeux"
Et vous, les propos de la fameuse mère, ça vous touche, c'est qui d'ailleurs cette femme que tout le monde appelle "mère" alors qu'elle n'a pas eu d'enfant, consacrant sa vie aux pauvres, elle est l'incarnation de l'abnégation, et le texte de Kipling, vous connaissiez, NTM je ne pose pas la question vu que j'ai une majorité de lecteurs à carte jeune...? Lequel de ces 3 textes vous touche le plus (plusieurs options possibles)?
Edit : bande son du jour :
Dionysos - Coccinelle
http://fr.youtube.com/watch?v=Kiy9seAzMEY
Dionysos- tes lacets sont des fées
http://fr.youtube.com/watch?v=kpR3FVsoc6w&feature=related

8 commentaires:

fanette a dit…

Ces paroles sont très belles, et elles sont sans prix dans le monde où nous vivons. Mais elles sonnent étrangement. Je mets en pratique certaines de ces règles parce que c'est dans mon caractère (la colère, par exemple, j'essaie de ne pas m'emporter et de prendre sur moi) mais elles sont socialement très dures à appliquer. Tiens, tu me donnes une idée de billet, mais plus tard.
Je préfère le deuxième texte, et je regrette de n'être pas dans l'humeur d'y réfléchir !

Flab a dit…

Mère Teresa ?

VANESSA a dit…

comme flab.

Charlotte a dit…

Je trouve la première partie trés belle. Je connaissais le poème de Kipling, je le trouve trés touchant aussi.

grenadine400@yahoo.fr a dit…

fanette : je suis d'accord mais pourquoi elles sonnent étrangement?

Flab : bravo!

vanessa : tu fais bien.

charlotte : je suppose que tu es la charlotte de http://www.jenesuispasungateau.com/index.php ?
Moi aussi j'ai d'abord connu le poème de Kipling.

Charlotte a dit…

Oui c'est moi, j'arrive plus à mettre mon url sur les blogs édités par Blogger ...

grenadine400@yahoo.fr a dit…

charlotte : tu n'es pas la seule...

yespromdresses a dit…

robes de demoiselle dhonneur
robes de demoiselle dhonneur