The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

dimanche 28 octobre 2007

the Devil Wears Prada : roman à clef


C'est surprenant que la marque Prada n'ait pas rebondi sur le livre (puis le film), leur publicité donne plutôt l'impression de vouloir rétablir la balance.
Après avoir été stagiaire à Vogue, Lauren Weisberger sort son premier livre et essaye de faire croire que les deux éléments sont indépendants. Sa rédactrice en chef de fiction n'est pas inspirée d'Anna Wintour...
Comme Galilée, elle aura considéré que certaines vérités peuvent attendre, lorsque les enjeux personnels sont menacés.
Et vous, êtes-vous pour maintenir la vérité coûte que coûte ou certaines situations méritent les compromis?

3 commentaires:

Scheharazade a dit…

Dans beaucoup de cas les compromis sont nécessaires ...

chu^-^

grenadine a dit…

Dans le cas de l'analogie avec Anna Wintour, je trouve que Lauren Weisberger sauve à peine les meubles en n'assumant pas la référence à son ex-patronne.
Par contre je comprends, scheharazade, que toute vérité n'est pas toujours bonne à dire.

yespromdresses a dit…

robes de mariée 2011

robes de mariée