The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

samedi 27 octobre 2007

Le girlish boy et sa poupée


Le girlish boy n'attend que la nuit pour transformer sa mèche sur le côté en crête (voir "punk" tagué sur le mur juste au niveau de ses cheveux) et la jeune fille rangée en dancing queen.
Il a réussi l'épreuve du sac à main pour homme, elle a trouvé le sac de fille à la fois vintage et it-bag.
La poupée est sortie du cliché babydoll dress (too much même si, c'est vrai, elle adore ça). Retour aux classiques : col montant, taille marquée et manches trois quarts; à imiter cet hiver...
Ils s'accordent sans être un couple : "grey is the new black"? Ils ne veulent pas l'entendre, et n'intègrent que le marron à l'éternel noir. Réussite moyenne des sandales, compensée par l'accord avec son sac et celui de sa poupée. Quant aux incontournables babies compensées, rien de telles pour transformer toutes les femmes en poupées.
Et vous, comment qualifieriez-vous votre (ou vos) look(s)?

5 commentaires:

Scheharazade a dit…

Konnichiwa^-^

J'aime leur style^^

Le mien se défénirait euh ... mélange de féerique, rock, Japon, etc. selon mon humeur.

chuuu

Tietie007 a dit…

Subtil agencement ...

Flabbergasted a dit…

La recherche de l'amovible, du réversible, du caméléon a toujours été mon créneau.

Gagner à être plusieurs personnes en une seule, ou ne se sentir bien dans aucune peau ? Telle est ma question...^^

grenadine a dit…

scheharazade et tietie : merci pour vos réponses, on attend de voir ça en photo.
flabbergasted : j'aimerais en savoir plus, dommage qu'il n'y ait pas de lien.
Est-ce que c'est confortable d'être caméléon? Je ne sais pas, mais le plus inconfortable c'est de ne pas se trouver (ou se perdre).

7d488b40-64aa-11e0-a4dc-000bcdcb2996 a dit…

robes de mariée
robes de mariée