The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

jeudi 6 mars 2008

And if I make you happy I don't need to do more...



Mon coup de calgon est passé : ce n'était donc pas la peine d'en faire des tonnes. Je suis une drama-queen mais je me guéris vite (j'avais d'ailleurs annoncé la guérison avant l'heure et avais aussi anticipé sa fulgurance parce que je me connais).

Certains de mes proches m'ont reproché (parce qu'ils ne font pas que se rapprocher) de "mettre en scène ma tristesse en photo"; compte tenu des événements contre lesquels je me révolte en ce moment, ils trouvaient même la mise en scène disproportionnée.

C'est mal connaître la méthode par laquelle je procède : l'écriture intervient toujours en dernier lieu. Il me paraît plus compliqué de trouver une photo qui illustrera parfaitement mon propos, que d'improviser un texte à partir d'une photo.

J'admets un bémol : il peut m'arriver de connaître le thème du post avant toute chose, puis de trouver la photo, mais la rédaction intervient toujours en dernier.

Parler de mise en scène c'est supposer que je procéderais inversement : je parle de déceptions et je fais la déçue devant l'objectif... Et non, j'avoue, loin de moi Stanislavski et l'actors studio, ces photos ne sont pas jouées : j'y peux rien si j'ai l'air triste quand je ne souris pas. Comme elles étaient proches de l'idée que je souhaitais exprimer, je leur ai fait dire la tristesse et l'abattement (il faut se méfier : choisir une image c'est toujours orienté). Celle où j'ai les épaules relâchées n'est pas très représentative de mes habitudes et me semblait bien illustrer l'abattement. C'est peut être cette photo, plus que les autres qui provoque les commentaires "T'en fais pas un peu trop, là, non?" ou "y'a pas mort d'homme!".

Je vous avais déjà parlé de l'ado qui squatte ma personnalité, j'avais caché sa petite soeur (on pouvait déjà penser à de la schizophrénie, je n'ai pas voulu vous alerter plus, je me suis dit : chaque chose en son temps). En fait, selon une concordance d'événement (combo pour les geeks) : situation, état de fatigue, interlocuteur, certains comportements régressifs s'imposent à l'adulte que je suis devenue.

Je parlais hier du baiser réparateur, je réalise que je citais à mon insu Aretha Franklin :

"When my soul was in the lost-and-found. You came along to claim it. I didn't know just what was wrong with me. Till your kiss helped me name it. Now I'm no longer doubtful of what I'm living for. And if I make you happy I don't need to do more... "

Natural woman (live) : http://fr.youtube.com/watch?v=TtNXjfaCWEc

Et vous, vous avez réussi à passer l'hiver sans coup de calgon? Pour les blogueurs/ses, quels sont vos procédés d'élaboration de posts?

11 commentaires:

diane a dit…

quelques micro coups de blues cet hiver, mais qui ne duraient pas plus d'une demi-journée! la solution "keep it busy" (c'est un peu une solution de fuite, mais bon...)
pour la rédaction des posts, c'est assez intuitif, plein d'idées (une image ou un mot)arrivent dans ma tête sans cesse, du coup je procède par titre (j'ai une longue liste qui attend d'être rédigée), c'est lui qui vient en premier après je prend les photos, puis le texte vient ensuite.
je trouve ça très intéressant comme question, j'ai hâte de découvrir le principe d'écriture des autres blogueurs! :)

Anonyme a dit…

Mon coup de calgon, je le fais toujours le 1er janvier, histoire de bien commencer l'année ;) Après ça roule !

CECILE a dit…

L'anonyme qui clique trop vite, c'est moi ;)

Nicolas a dit…

La chanson que je préfère d'Aretha (dommage qu'on n'en trouve pas une version studio sur DailyTube). En fait, la chanson que je préfère avec "The House that Jack Built" bien moins mélancolique.

Grace's a dit…

On a, je pense, des coup de blues à un moment donné, le temps est moche, les journées longues, fatiguantes, des journées qui démarrent mal ... enfin bref, l'hiver c'est cata* ! Bisous ma belle^^

Amylee a dit…

Moi, j'en ai eu des coups de calgons cet hiver. je crois même que je suis une spécialiste en la matière surtout pendant mes trois jours où selon mon entourage je suis à baffer.
Girls Power !!!
Bises et bon ouik :)

Sasha a dit…

Moi ça a été un gros coup de blues, avec larmes qui font fondre le mascara dans la rue (faut que je me remette au waterproof). Et mon blog me permet d'évacuer la pression en pensant à autre chose? Et quand vraiment, vraiment, ça ne va pas, je relis le blog des vingtenaires, histoire de rire un bon coup!

Mathilde a dit…

Moi je trouve ça bien de parler aussi de ses coups de calgon. Je ne le fais pas sur mon blog même si je suis parfois tentée.
Quant à la rédaction, je choisis un thème et je rédige souvent (tout le temps d'ailleurs) mes posts d'une seule traite. Mes sujets sont légers ceci dit, je pense que je prendrais plus de temps pour la rédaction sinon.
Je traite mon blog de façon très spontanée en fait, voilààà.

Bonne fin de week end!

PS: j'ai la chance d'adorer l'hiver donc je n'ai pas plus de coup de calgon en hiver qu'en été...

Flo a dit…

Je viens de faire un post grace a toi, ben oui le tag du Samedi (avec 15 jours de retard presque!
Sinon le blues moi c'est plus manque de ma famille et de Paris mais ca va ca dure pas trop.
Quand a l'inspiration, la semaine derniere j'ai ete debordee au boulot en plus donc rien pendant 5 jours, na!
Bonne semaine Miss Grenadine, bon dimanche

grenadine a dit…

diane : keep it busy est une méthode efficace : les coups de mou arrivent surtout à ceux qui s'écoutent trop (qui ont le temps de le faire!). d'où la critique de ceux qui qualifient la déprime de maladie d'embourgeoisement!

cécile : je me souviens de ton post sur le 1er de l'an comme d'une fête déprimante et ta critique était très juste!

nicolas : DailyTube (j'aime la fusion et par syllogisme, ton humour) est dépassé par myflashfetish et deezer, cherche peut être dans cette voie.

grace : je confirme ton analyse!

amylee : c'est nos jours off, on a le droit de ne pas être tjs au top (déjà de l'être de temps en temps, au top, c'est déjà fort : Girls Power, le pouvoir d'être tout et son contraire!).

sasha : bah alors! et pas un passant pour te tendre un mouchoir et un peu de sa compassion? En tous cas tu as toute la mienne, de compassion!

mathilde : et c'est cette spontanéité qui rend ton blog si fleuri (clin d'oeil à ta thématique liberty, du jour).

flo : en fait j'ai vu que tu avais fait le tag que je t'ai invité à faire, avant même de lire ton com!

yespromdresses a dit…

Robes à la mode
Robes à la mode