The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

mercredi 20 février 2008

blog mode et sciences humaines, y'a un problème?




























Le rouge énerve le taureau : je vois rouge aujourd'hui.
Et j'ai des raisons, rien à voir avec les vêtements empourprés que je n'ai jamais cessé d'aimer. J'ai toujours fait fi de la tendance, de la discrétion ou d'une quelconque entrave à porter cette couleur. Donc mon énervement n'a rien à voir avec les quelques photos qui précèdent, qui ont une vie indépendante de celle de ce post.
Oui, je pourrais dire qu'on va beaucoup voir ce trio de couleurs de la brochette du premier rang des défilés (photo 1) : rouge, jaune, bleu/gris (photo 2). Des robes et des pulls rouges, je n'ai jamais cessé d'en voir, surtout sur les brunes et même sur des timides (je vous assure que ça s'assume).
Je pourrais revenir sur le thème de la passion, avec ma définition d'hier, que je trouvais concise et qui m'apparaît aujourd'hui bien réductrice :" Le rouge c'est la couleur du sang, de la passion. Le rouge c'est violent, c'est fort et excitant.". Ca me fait penser que l'avantage du blogueur et du journaliste sur l'écrivain, c'est que c'est publié tout de suite et on ne revient pas dessus. L'écrivain se relit, se juge, jette, regrette, doute, sèche. Le bon évrivain se relit, se juge, réécrit. Quel courage!
Moi je me relis, mais c'est déjà trop tard, et ça m'allège : ça ne m'appartient plus, c'était mon moi d'hier. Enfin c'est ce que je me dis.
Puis me reviennent des échos de ce que les gens pensent : dans les commentaires, dans les mails, In Real Life... Bref, je souhaitais être lue, je voulais l'avis des gens. Comme toujours les conseils et les reproches s'opposent et s'annulent (un compliment, un reproche, pour la même raison) et puis les gens ont le droit de critiquer, même quand ils ne pourraient pas faire mieux(?).
Si les critiques sont constructives, la remise en question nécessaire, très souvent c'est le conseil de quelqu'un de peu avisé qui prétend me conseiller sans donner de solution.
Je fais ce blog pour ceux qui peuvent tirer bénéfice de ce que j'écris (et la simple distraction me suffit). Les lecteurs de blogs-mode qui trouvent la philo "trop scolaire" et les lecteurs de blogs de sciences humaines (voir les commentaires d'hier) qui trouvent que la mode est un détail social et la verraient mieux en sous-partie d'un blog plus sérieux : qu'ils sachent apprécier la différence de ce blog hybride, n'étant pas empêchés de compléter leur lecture dans des blogs plus spécialistes.
Ces derniers jours, mon blog a appelé la critique mais elle est largement annulée par les messages encourageants auxquels j'ai prêté plus d'attention. Dans cette phase de remise en question nécessaire (bloguesque entendons-nous : je ne me laisse pas polluer la vie) : pas assez ou trop de philo, de photos de moi, bientôt de moi tout court :
On se laisserait presque mettre dehors "il y a trop de toi dans ton blog!".
"Ah! Pardon, excusez-moi, je sors..."
Et vous, la fusion des termes "mode" et "sciences humaines" vous a-t-elle interpellé ?
Dans quel sens?

17 commentaires:

Gregoire a dit…

Ca m'interpelle oui.

La mode, futile par nature, plus liée aux aux émotions qu'à l'analyse, mélangée aux "sciences humaines", où là au contraire on nage en pleine analyse, oui, je trouve ça incongru.

Et pourtant... Après la lecture de quelques billets, malgré ce mélange étrange, il y a un ton. C'est pour ça que j'aime les blogs : pour leur personnalité,
pour leur différences. Chez toi on lit des choses qu'on ne lit pas ailleurs et c'est pour ça que je reviens.

D'ailleurs, la mode ne fait pas partie de mon univers, et pourtant, je te lis.

nininette a dit…

attirée par la mode, je suis admirative de l'écriture. Je ne ferais pas mieux sans aucun doute. ton écriture c'est pour moi du:
- talent,
- rigueur et discipline,
- fruits d'années de travail de réflexion et de lecture,
Merci de nous la faire partager

Anne-onyme a dit…

Eh bien au moins ce blog fait débat... sans vouloir tomber dans le syllogisme à deux balles, je dirais que donc il fait sens... et s'il fait sens, il mérite bien un espace à part entière, non?
J'ai lu les commentaires vaseux de la veille et objectivement je me suis crue des années en arrière à entendre les discours poussiéreux d'universitaires obtus incapables de transporter leur discipline dans une dimension "pratique", rabâchant les mêmes poncifs, encensant toujours les mêmes maîtres, critiquant toute approche nouvelle, le tout pour se pencher sur des questions confinant finalement à l'enculage de mouches... j'en ai l'épiderme tout énervé tiens! Pfff... en plus ce type qui pense que ce blog ne vaudrait qu'une sous-partie, c'est le même qui va écrire une thèse énorme sur un aphorisme quelconque des penseurs qu'il a cités, ce en quoi il fera comme tant d'autres, il paraphrasera pendant des années la pensée de celui qu'il s'est fixé pour maître...
Bon, j'arrête, tu l'auras compris tu as tout mon soutien et les bêcheurs n'ont qu'à aller se faire voir ailleurs où on parle moins du monde en mouvement et où la pensée s'attache plus à elle-même qu'aux objets qu'elle devrait étudier!

CECILE a dit…

Et je comptes justement m'habiller en rouge et noir comme dirait Jeanne ;)
"Si la connaissance interroge les phénomènes, elle interroge peut-être surtout, à travers eux, notre vision du monde, c’est-à-dire les relations entre un « sujet » et un « objet ». Les sciences humaines mesurent donc la dimension de l’esprit humain et prennent le pas sur des réflexions auparavant dévolues à la philosophie". wikipédia

Véronique Deshayes a dit…

Soyons clair, j'aime beaucoup ta démarche. Les blogs 100% looks sont jolis à feuilleter, les blogs pur philo sont parfois pertinents mais tournent souvent à vide, pour remplir des pages... Plus qu'un mix des genres, le tien m'apparaît comme deux faces indissociables.

Je ne comprends même pas le débat entre mode et analyse qui seraient contradictoires.

A mon avis, la mode est comme la fleur d'une époque : elle exprime, sous une jolie forme, la quintessence d'une société et en révèle les caractéristiques (géographiques, climatiques, historiques, sociétales, esthétiques...).

Donc mode et SH, pas de problème !Non mais...

fanette a dit…

Non, je l'ai déjà dit, la mode et les sciens humaines vont bien ensemble. Comme la mode et l'art.

Scheharazade a dit…

J'aime beaucoup ton blog parce qu'il est original, que tu es charmante et qu'il prouve que la philo n'est pas l'apanage seul de vieux barbons !

chuuuuu^-^

diane a dit…

"la mode futile par nature", je trouve ça vraiment très réducteur (d'ailleurs, c'est quoi la nature de la mode?), la mode est un moyen d'expression au même titre que la peinture ou la sculpture! bon après on peut dire que la peinture et la sculpture ou la mode ne sont pas indispensables(quoique pour beaucoup, si)...
bref, moi, ce qui m'a interpelé c'est ton slogan: "Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des bêtises etc." je trouve ça très drôle et très utile, à être sérieux toute la journée sur des choses sérieuse, j'aime retrouver ton blog intelligent et qui laisse part à une part de fantaisie! :-)

Frieda l'écuyère a dit…

Je pourrais te remettre mot pour mot le même commentaire qu'en début de semaine. J'y ajoute l'une de mes grandes devises dans la vie :

NEVER COMPLAIN, NEVER EXPLAIN

diane a dit…

voilà grenadine tu a été taguée, alors c'est quoi: Syndrome de Stockholm!? ;)

Fremen a dit…

Hello...
En fait, je crois que j'aime pas ton blog (Aaahhhh ? s'interroge Grenadine, un peu désapointée) et que je l'aime bien aussi (Ouuffff, soupire Grenadine, rassurée).
J'aime pas car c'est écrit petit (je vieillis, je porte des lunettes de près depuis une semaine), c'est trop "profusionnant" de tons et de couleurs qui décrivent une mode qui me dépasse et m'engloutis parfois.
J'aime bien, car c'est écrit malin, avec du bon sens,une certaine mise en perspective réjouissante.
Impression que c'est un blog "diplomatique" au sens où il suggère la rencontre (improbable et incongrue ???) de concepts si éloignés en apparence : mode et sciences humaines.

Et puis un truc qui me fait plaisir, c'est tes photos persos : on voit ton visage. Beaucoup de blogs "de fille" sont anonymisés, au point que ça en devient frustrant. C'est un point de vue très personnel (chacun a le droit de faire son blog comme il l'entend, bien sur). Ainsi, je dirai que ton blog est véritablement incarné et que tu es... "pimpante" ! (Quelle drole d'idée Fremen...)

Je lis parfois tes articles avec une curiosité de naturaliste ou d'entomologiste qui aurait découvert, un peu fasciné, une nouvelle espèce de papillon, un papillon à la fois coloré insouciant, très mode et philosophe, ivre du nectar de la philo et des sciences humaines, genre !

Anonyme a dit…

Je n'en finis jamais de m'étonner de ce que peut susciter comme réaction la sociologie. Anne-onyme, tu aurais pu me laisser développer un peu quelques idées, tu aurais peut-être eu une raison de me cracher dessus. Parce que le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai rien dit. Mais le simple fait de d'écrire Bourdieu, et c'est parti... .

"je me suis crue des années en arrière à entendre les discours poussiéreux d'universitaires obtus incapables de transporter leur discipline dans une dimension "pratique""

Je te le dis dans ton intérêt. Tu ne pourrais pas te tromper plus lourdement. Les sociologues passe leur vie à se demander comment énoncer la réalité sociale. Passer sa vie à chercher la vérité, on peu difficilement faire plus concret, plus pratique.

Fanette
"Non, je l'ai déjà dit, la mode et les sciens humaines vont bien ensemble. Comme la mode et l'art."

Je ne sais pas très bien s'il faut commenter. Mais ile me parait bon de rappeler que dans "sciences humaines", il y a "sciences".

De manière générale, à "Grenadine" et sa cours de fans, vous devriez vous renseigner un peu sur vos propres pratiques sociales. Je pense que peu de gens ici ont une quelconques idée de ce qu'est l'essence sociale de la mode.

Good luck.
JD

grenadine a dit…

grégoire : contente que mon style te fasse revenir bien que le sujet ne soit pas ta tasse de thé.

nininette : merci beaucoup, c'est toujours agréable à entendre.

anne : tu penses que la polémique est un bon signe, donc. Je suis d'accord avec le fait que la pensée ne doit pas devenir poussiéreuse, c'est une chose dynamique l'opinion, elle est en mouvement, elle se révise parce que ce qu'on observe est impermanent.

cécile : la philosophie est une partie des sciences humaines, il n'y a pas à opposer les deux comme le fait wikipédia. la sociologie est plus axée sur l'observation des faits sociaux et la philosophie, des idées.

véronique : je suis tout à fait d'accord!

fanette : je suis d'accord, aussi!

sche(rie): bien dit!

diane : merci!

frieda : Parfois ça fait du bien de se faire plaindre, on doit vraiment s'en passer?

diane : prise à son propre piège!

fremen : contente que ça provoque tant d'émotions contradictoires!
Merci pour ce résumé flatteur : "ton blog est véritablement incarné et tu es... "pimpante" !

anonyme : en tant qu'homonyme d'Anne-Onyme, on attendrait une meilleure compréhension entre vous deux. Ton dernier paragraphe te montre sous un jour catégorique et me renseigne un peu sur tes pratiques sociales.

Anonyme a dit…

Ben oui, mais bon voilà. Tant pis. Tu veux un texte sociologique sur la mode? Au cas ou: "Haute couture et haute culture" dans "Questions de sociologie" de P. Bourdieu. Sinon, sur Dailymotion, bourdieu sur les gouts:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/bourdieu/video/x31ksa_bourdieu-les-jugements-de-gout_politics

Voilà. C'est surement encore arrogant de ma part. Tant pis. J'assume.

grenadine a dit…

JD (je déduis de ta référence que c'est toi) : je ne situe pas bien l'arrogance dans cette recommandation. Au lieu d'utiliser la case anonyme que j'éxècre car elle sert aux trolls vicieux, va dans nom/URL et ne mets que ton nom (l'URL est facultatif).

7d488b40-64aa-11e0-a4dc-000bcdcb2996 a dit…

top des robe de mariée

robe de soirée

Suzanne a dit…

Salut, non pour répondre à ta question il n y a que des solutions !
Bonne journée