The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

dimanche 3 février 2008

paradoxe : pour laisser pousser ses cheveux, il faut les couper







Le paradoxe (para : contre, doxa : opinion commune) est une idée d'abord surprenante parce qu'elle dépasse une idée reçue, elle dit le contraire de ce qu'on attend. J'aime les paradoxes parce qu'ils montrent qu'un préjugé communément admis n'en devient pas une vérité.
Quand un lycéen doit commenter un texte philosophique, il peut commettre l'erreur de faire régresser le débat en revenant au préjugé que combattait le philosophe, arguant que c'est l'opinion la plus partagée (profitant de l'argument d'autorité : philosophes qui défendent la thèse adverse à l'appui ).
Si cette pensée nouvelle s'oppose au plus grand nombre et aux années d'auto-conviction collective, c'est très courageux de sa part, au philosophe, d'essayer de penser autrement. Son idée vient bousculer des certitudes.
Proust disait que les paradoxes d'aujourd'hui sont les préjugés de demain! La pensée évolue, elle change de modèle : rien n'est de trop pour chercher à cerner ce monde complexe.
En contredisant les idées partagées par tous, le paradoxe permet de réveiller la réflexion, de prendre de nouveau conscience du fait que les vérités ne sont jamais définitivement atteintes, elles sont partielles et provisoires. La pensée ne doit pas s'arrêter, les paradoxes permettent d'empêcher ainsi les dogmatismes (rigidité intellectuelle des adeptes d'une doctrine).
Certaines affirmations populaires mettent en valeur l'aspect paradoxal du monde en proposant deux proverbes qui s'opposent. Ces constats antinomiques coexistent : ils ont beau être incompatibles entre eux, ils sont compatibles avec les faits.
Bien sûr, toute affirmation paradoxale n'en devient pas vraie simplement parce qu'elle se rebelle contre une idée partagée par tous. Si le paradoxe heurte le bon sens, il n'est pas nécessairement faux, mais peut l'être : certains paradoxes sont simplement absurdes.
En logique, le paradoxe est un raisonnement qui aboutit à des conséquences contradictoires, incompatibles entre elles. Quand un raisonnement aboutit à une conclusion absurde on appelle ça un paralogisme ou sophisme (terme moins technique).
Le syllogisme c'est un raisonnement en trois étapes : deux prémisses (et oui, pas prémices, parce qu'ici c'est un terme de logique) et une conclusion, si cette dernière est absurde c'est un sophisme (ou paralogisme ).
Exemple de syllogisme :
"Tous les hommes sont mortels
Socrate est mortel
donc Socrate est un homme."
Pour avoir un sophisme, remplacez "homme" par "chat". La même structure logique peut amener à une conclusion vraie ou fausse.
Donc méfions-nous de nos certitudes comme de notre goût du paradoxe, la vérité est disséminée dans des affirmations contradictoires.
Et vous, vous en connaissez des paradoxes qui ne soient pas des sophismes, des vérités contradictoires?

11 commentaires:

nininette a dit…

euh oui la vie est remplie de paradoxes et d'eternels recommencements. Et dans tout ça tu as trouvé ta crème de jour ?

Flab a dit…

Très intéressantes ces réflexions !
Je voudrais apporter quelques éléments issus de ma propre expérience :
- tout problème n'a pas toujours une et une seule solution, alors que l'on aborde les débats avec l'idée préconçue que c'est le cas ! Pas étonnant de voir alors des gens d'égales honnêteté et compétence soutenir des points de vue diamètralement opposés en étant chacun persuadé d'avoir raison sur l'autre...
- les formules toutes faites contribuent à forger l'opinion commune dans un sens qui n'est pas toujours le plus rationnel : par ex, a-t-on raison de dire "seule la vérité blesse", quand on sait que le mensonge conduit à des injustices terribles (voire des guerres...), sources de frustrations bien plus insupportables ? ne conviendrait-il pas d'ajouter dans ce cas "mais le mensonge tue !" ?
Et ces formules et autres proverbes un peu rapides sont malheureusement légion !
- la subjectivité déforme l'objectivité dans des proportions que l'on aurait peine à imaginer...

CECILE a dit…

J'aime bien être de temps en temps une personne paradoxale, j'étonne, je surprends, quelquefois je ne suis pas là où on pensait me trouver...

Amylee a dit…

C'est fille est folle !!!!

Sortez vos cahiers, interro surprise !!!

- Ahhhh, me revoil'à en cours de philo. Naaaan, j'ai rien révisééééééé...

Sara a dit…

Ouaih ben disons que pour des réflexions là je suis trop crevée ...
Mais par contre cette coupe te va super !!
Si tu veux mon conseil, quand j'avais une frange (jusqu'à ce que je me rende compte qu'en fait mon front faisant à peine 6cm et que finalement ce qui est super sur les autres ne l'est pas forcément sur soi) je m'étais acheté une brosse soufflante, pour faire les brushing c'est super, tu as un gros rouleau pour les longueurs, et un petit rouleau pour la frange !! Et c'est pas cher du tout

Ca ne vaut pas du Socrate, certes, mais c'est super pratique !! ^^

grenadine a dit…

nininette : j'hésite entre Avène et laroche-posay. En attendant, j'en ai une qui ne brille pas et n'hydrate pas assez le jour et une grasse et brillante pour la maison...

flab : ah, enfin quelqu'un qui ne trouve pas ces réflexions inutiles!
Je suis d'accord avec l'élément coupable qui explique à la fois les paradoxes et les malentendus : la subjectivité.

cécile : c'est l'attitude de quelqu'un de fidèle à lui-même qui ne mise pas en permanence sur les compromis (même s'ils sont utiles aussi).

amylee : mais pourquoi ça met les gens dans l'état de stress d'un examen. Détendez-vous, comme je l'ai dit : je ne compte que les notes qui augmentent votre moyenne!
Trêve de plaisanterie : amylee, ce n'est pas la prof qui te parle, toi aussi tu fais de la philosophie, ce qui t'ennuie c'est le cadre académique, mais ici aucuns plans détaillés ne te sera demandé. Tu peux exprimer ton opinion dans la forme qui te convient.(je ne suis pas folle vous savez : je mange des tartines de rat,comme tout le monde).

sara : merci pour les conseils frange, je suis preneuse.
Pour l'instant c'est plaques lissantes, jusqu'à ce que mes cheveux ressemblent à de la paille!
Je suis à la recherche d'un sérum pour lisseur histoire de limiter les dégâts (on m'a dit de viser l'oréal).

grenadine a dit…

pour ceux qui n'ont pas la référence florence foresti, rapport au "je ne suis pas folle vous savez", je vous conseille cet excellent sketch:
http://fr.youtube.com/watch?v=1AMXNasoUuo

grenadine a dit…

nininette et sara : vous avez un blog? Vos liens n'y mènent pas.

Amylee a dit…

Rhho tu sais que je suis du sud. J'ai tendance à exagérer toujours un peu trop. Je sais très bien que tu n'es pas "Folle" .C'est qu'en ce moment, je fais des rêves où je suis en cours, je n'ai rien révisé, j'arrive sans mes affaires où pire j'oublie le numéro de la salle...

grenadine a dit…

amylee : je vis dans le sud donc j'ai l'habitude et puis ton commentaire est drôle.

yespromdresses a dit…

robe de demoiselle dhonneur
robe de demoiselle dhonneur