The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

mercredi 20 février 2008

compil green(s)





























Inspirée par la thématique couleur des derniers posts de trender, j'espère ne pas mettre de bâtons dans les roues de leurs projets futurs (personne ne se plaindrait du doublon de toute façon). Amylee et Anna : je me permets de suivre votre exemple. A part dire que c'est la couleur de l'espoir, de l'Irlande et des trèfles à quatre feuilles (ça en fait la couleur de la chance aussi, alors, ou pas?), je n'en connais pas tant sur le sujet.
Si ce type de symbolisme ne m'intéresse que très peu d'habitude, ça m'a pourtant intéressée de lire dans trender que le jaune était la couleur de l'estime de soi, et le double effet de cette estime c'est : d'un point de vue positif, la confiance, l'assurance et d'un point de vue négatif, l'égocentrisme, le mépris de l'autre.
Même si je ne connais pas les codes officiels, les couleurs, c'est un sujet qui m'intéresse :
Je me dis : Comment expliquer les couleurs à un aveugle de naissance?
A partir de quelles références communes peut-on leur communiquer ce qui n'est qu'une impression (la couleur d'un objet est une qualité subjective, presque autant que la beauté : on ne voit pas tous les mêmes nuances de couleur et il y a les daltoniens. D'ailleurs pourquoi ce dysfonctionnement ne touche que les hommes, au même titre que l'hémophilie?).
Si on devait expliquer le vert : on dirait que c'est la couleur de la nature, que l'herbe est verte et forme des prairies entières; c'est aussi les feuilles dans les arbres et on respire mieux grâce à tout ce vert, c'est la couleur des éco-citoyens (écolo est un terme connoté "déphasé avec le réel" , l'éco-citoyen est concerné, il ne fait pas l'autruche). Le vert c'est l'environnement.
Le bleu c'est la couleur du ciel, de la mer, de tout ce qui est plus grand que nous : de l'horizon. L'homme est composé à 80% d'eau (on n'en est pas bleus pour autant, comme les schtroumphs et notre planète), ce bleu c'est donc la vie, on boit l'eau, on meurt sinon.
Le rouge c'est la couleur du sang, de la passion. Le rouge c'est violent, c'est fort et excitant.
Le jaune c'est le soleil : ça tient chaud, ça donne la pêche, comme le citron, le jaune c'est acide.
Le orange c'est la couleur des agrumes donc celle de la vitalité (un mélange de passion et de chaleur).
Bon, je sais que je n'ai pas fait le tour de ce sujet passionnant...vous pouvez compléter dans les commentaires.
Et vous, par quelles analogies expliqueriez-vous les couleurs à un aveugle?

16 commentaires:

diane a dit…

pour expliquer les couleurs à un aveugle, je passerai par les goûts, je pense: l'orange pour l'orange, la salade pour le vert, les cassis pour le bleu, les fraises pour le rouge, des bonbons sucrés pour le rose, etc. d'ailleurs, quand je goûte un nouveau plat il m'arrive souvent de me dire tiens ça a un goût un peu "vert", par exemple...

CECILE a dit…

Tu peux expliquer les couleurs à une personnes non-voyante en lui donnant des sentiments, des impressions.
Le jaune, c'est la chaleur ; Le bleu la fraîcheur ; Le rouge c'est la passion, la fièvre ; Le blanc la pureté... Bref, il n'imaginera pas les couleurs pour autant mais il pourra connaître leur effet.

fanette a dit…

Je n'essaierai jamais d'expliquer les couleurs à un aveugle. Pour nommer une chose, il faut en avoir une représentation mentale. On ne peut pas avoir une représentation mentale de quelque chose que l'on a jamais expérimenté, donc il n'y a pas moyen. je parle d'un aveugle de anissance. Un conte indien raconte cela. Des aveubles doivent décrire un éléphant en le tatant.
http://bricabrac.over-blog.net/article-639558.html

fanette a dit…

Le lien fiche le bazar. Bref, je ne saurais absolument pas comment procéder.

frieda l'écuyère a dit…

L'été va être technicolor !
J'en ai dféjà parlé sur mon blog, si ce n'est déjà fait, je te conseille la lecture de l'éblouissante analyse de Michel Pastoureau, encore en ligne sur le site de l'Express. Te laisse le lien vers le vert qui cache bien son jeu, tu auras ensuite sur le site accès aux autres couleurs :

http://www.lexpress.fr/idees/entretiens/dossier/couleurs/dossier.asp?ida=428692

Amylee a dit…

Mais non, ça ne nous dérange pas à Anna et moi. Ton billet est très sympa, si tu veux des coordonnées de bouquins sur le sens, la symbolique, l'histoire ou le dictionnaire des couleurs, j'ai de la matière à fournir. Car j'ai un DESS avec spécialisation couleurs et je peux te dire que j'en ai lu des bouquins là dessus et patati et patata. Les Mieux, mais ce sont des pavés, ce sont les bouquins d'Annie Molard-Desfour. Si tu veux une bibliographie, tu sais où me trouver ;)
PS : Mais là question sur "Comment expliquer les couleurs à un aveugle ?" : je pense qu'il doit assimiler les couleurs à des sensations : chaleur, froid, vibration, rugosité, goût... A développer...très bon sujet !

grenadine a dit…

diane : le goût est une analogie possible : ça fait partie de nos expériences communes.

cécile : toi tu chercherais le rapport des couleurs à une émotion, c'est aussi un moyen.

fanette : le raisonnement par analogie permet de faire comprendre une expérience à qq'un qui ne l'a pas vécu à travers une expérience qu'il connaît.
Ce n'est pas toujours parfait mais l'analogie est parfois très proche; par exemple tu te brûles une fois en touchant une casserole et tu n'expérimenteras plus la brûlure, il suffira qu'on te dise que "c'est comme la casserole" pour que tu n'y touches pas. Pas besoin de faire toutes les expériences pour les comprendre mais ceratines doivent être vécues parce que rien n'y ressemble.

frieda : merci pour le lien vers l'article.

amylee : merci pour les références!

Anonyme a dit…

Ca m'a l'air quand même plus mode que sciences humaines par ici. Ou je me trompe?

Anonyme a dit…

Expliquer les couleurs a un aveugle, pas facile ça. C'est un peu comme expliquer la musique à un sourd. Et s'il est sourd et aveugle, je ne te raconte pas.

grenadine a dit…

anonyme : Oui c'est un blog-mode avec une optique socio-philosophique (le terme est plus lourd que le contenu).
voilà qui contrebalance la récente discussion sur la présence des sciences humaines sur un blog-mode.

grenadine a dit…

anonyme : j'ai répondu au 1er sans voir le 2ème anonyme : c'est la même personne non?
La musique : les sourds en ont une perception par les vibrations donc ce n'est pas complètement nouveau pour eux.
Ton "Et s'il est sourd et aveugle, je ne te raconte pas." ressemble à la chute d'une blague douteuse.
Et si tu répondais à ta question, pour qu'elle ne demeure pas une question rhétorique.

Anonyme a dit…

Si je répondais à quelle question? J'ai googlé "blog sciences humaines" et celui-ci apparait dans les premiers résultats. En le parcourant qque peu, je n'ai pas vu grand chose sur les sciences humaines. Mais je peux me tromper, je n'ai pas lu tout le blog! Il faudra que j'aille lire la discussion évoquée.

La mode sur un blog de sciences humaines parait assez naturelle. Les sciences humaines sur un blog de mode, c'est plus singulier. Pourquoi? Parce que les sciences humaines permettent de comprendre la mode. Mais la mode ne permet pas de comprendre les sciences humaines. Autrement dit, peu de top-modèles nous ont appris quoi que ce soit sur Weber, Durkheim ou Bourdieu. Mais par contre, ces derniers nous ont beaucoup appris sur les top modèles, la haute couture, etc... . Bon, je m'arrete là et vais dormir. Bonne nuit.
JD.

grenadine a dit…

ta question rhétorique (question qui n'appelle pas de réponse) c'était "Et s'il est sourd et aveugle".
Je t'avoue que ça m'intéresserait que tu te penches sur cette question d'un point de vue sociologique.
Pour être aussi précise que l'est le titre c'est un "blog mode et sciences humaines".
Alors effectivement ça va dans le sens que tu prônes (le seul possible, en fait) : c'est bien une approche philosphique de la mode et pas une réflexion que la mode porterait sur la philo (dur, quand même).
Lis quelques posts avant de te jeter dans un jugement cynique, ce n'est pas un blog de sociologie comme tu le croyais mais la mode est un fait social.

Une Princesse... a dit…

Cette notion de couleur est intéressante, pour ma part, dans ma période musicale intense (piano classique), j'associais des couleurs à des sons, mais je pense que l'on peut également en voir à travers les autres sens, comme la dégustation par exemple, mais aussi à travers l'expérimentation des sens...

grenadine a dit…

une princesse : intéressant l'association des sons à des couleurs, j'avais entendu parler d'une association des émotions à des couleurs, un peu dans la même idée.

yespromdresses a dit…

robe de soirée
robe de soirée