The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

samedi 19 janvier 2008

Le dressing de Géraldine Brewster





























Cette première photo de la penderie de punky-b me rappelle la première photo que j'ai mise sur ce blog, dans le premier post : le mode de vie des grenadines (tu vois Flab, ce blog s'appelait encore "mode de vie" mais ce premier titre de post était prémonitoire, bien que simplement farfelu à ce moment).
Elle n'est pas sans me rappeler, également, que je rêve de me contenter de quelques pièces fondamentales. Je parlais dans mon premier post de "basiques", je ne parlais pas de vêtements impersonnels donc indémodables mais vraiment pas amusants à acheter (T-shirt simple, gilet passe-partout et autres chaussettes nécessaires donc aussi agréables à acheter que de faire les courses).
Aller à l'essentiel en ne possédant que des basiques signifie, pour moi, connaître son style suffisamment pour ne pas s'encombrer de vêtements qu'on ne sort qu'à de rares occasions : les vêtements-déguisements (robe de soirée insortable avant minuit, robe de mariée, habits folkloriques et autres fantaisies). Dans cette définition du basique, nous n'aurions donc pas toutes les mêmes pièces essentielles (jean et débardeur pour certaines, robes et froufrous pour d'autres, ou pour la même personne qui exprime sa personnalité plurielle).
La penderie de punky montre qu'avec une base de jean et des robes raffinées, accessoirisés avec intelligence : le style s'acquiert en peu de pièces, finalement, quand on sait être efficace.
Piochez des idées : le gilet long ceinturé sur une robe champêtre (tenue cocon).
Le pull bleu que vous voyez photos 3 et 4, est très représentatif des couleurs qui annoncent l'été.
Comme ce bleu (Klein ou roi) est déjà très en vogue, on verra sans doute se multiplier les touches jaunes (couleur complémentaire du bleu sur le cercle chromatique) dans les accessoires.
Quelle transition sur ces sandales qui sortent d'un rêve (mince, la métaphore a déjà été faite hier à propos du sac moutarde/incarnation onirique).
Mais les transitions pleuvent : ce sac... Que dire?... je veux adopter son jumeau!
Et vous, aimeriez-vous qu'on échange votre penderie contre la sienne, pour quelle pièce en particulier? Et rêvez-vous d'un dressing deux fois moins plein, mais plus efficace?

11 commentaires:

Flab a dit…

Très beau dressing. Très sobre, mais avec beaucoup d'impact et de force dans chaque pièce.

Mention spéciale pour le sac qui s'unirait avec tous les ensembles, avec tous les styles.

Les authentiques pièces maîtresses d'une garde-robe possèdent aussi cette incomparable capacité à rehausser tous les éléments qu'elles accompagnent, déclinant à l'infini les possibilités de compositions vestimentaires aussi originales qu'esthétiques...

grenadine a dit…

flab : Contente que ça te plaise.
tu ne connaissais pas ce blog? Il est dans ma blogroll... Il y a des blogs-mode qui te plaisent dans cette sélcetion?
Je suis d'accord pour la définition des pièces clés/pièces maîtresses qui permettent de "relever" une garde-robe, d'où la nécessité des faire des achats pensés et sélectifs.

valerie a dit…

C’est simple. Je veux le sac. La créatrice est Aurore Clément et j’ai beau chercher partout, il possible de trouver un site web qui la propose. Lorsque Punky a montré la vente privée le proposant, il y en avait un autre absolument magnifique de la même créatrice.

Cybèle a dit…

j'aimme beaucoup cette garde-robe, je rêve d'épurer la mienne qui contient encore de l'inutile. je suis d'accord avec toi, les basiques sont propres à chacunes mais à mon jeune âge on tatonne encore parfois pour trouver les siens...

Emilie The Brunette a dit…

C'est qui la miss Brewster ? Je croyais que Punky s'appelait Grisey ;)

Mais sinon moi son dressing me fait trop fantasmer, elle m'a même donné l'envie d'investir dans un portant ;) Même que j'ai la même photo dans mon ordi tellement je la trouve belle !!

grenadine a dit…

valérie : je vois qu'il n' y a pas qu'à moi qu'il fait de l'effet ce sac! Je crois qu'il va falloir viser un cousin plutôt qu'un jumeau, j'imagine que toute la couvée est en rupture de stock!

cybèle : je pense que même quand on a dépassé ton jeune âge on tatonne encore à se trouver puisqu'on fait évoluer son style avec la maturité : du coup l'a-t-on jamais trouvé puisqu'il change?

émilie : punky B est une référence à la série Punky Brewster, l'auteur s'appelle bien géraldine grisey, je me suis juste amusée à croiser le pseudo et le vrai nom.

modelshop a dit…

Je n'échangerais mon dressing contre aucun autre ! Parce que moi aussi j'ai mes basiques adorés : mon manteau noir 60's, mon caban chic et épais (12 ans et pas une ride), mes jeans chouchous, mes escarpins Prada (déjà 6 ans !) et mes Converses pourries vert-pomme, toutes défoncées mais que je n'abandonnerai jamais !!!

diane a dit…

bonjour, c'est mon premier post ici, j'ai découvert ton blog il y a quelques jours et lu presque tous tes articles d'un seul coup! j'aime beaucoup ta façon d'analyser les choses! sinon, je prenderais bien ses chaussures: elles s'accordent avec tout et toutes les saisons!!

diane a dit…

enfin je veux dire "commentaire" (pas post, excuse moi...)

grenadine a dit…

modelshop : moi non plus je n'échangerais mon dressing contre aucun autre, surtout après les soldes! C'était une expression excessive. Je comprends ta réaction, un peu comme si je te demandais avec qui tu échangerais ta vie...

diane : Bienvenue. On m'avait déjà fait ce commentaire au début "j'ai lu presque tous tes articles d'un seul coup", mais j'avoue que c'est plus un record de ta part vu le nombre de posts qu'il y a maintenant!
Oui, les compensés sont toutes saisons maintenant qu'on porte les grosses sandales avec des gros collants.

7d488b40-64aa-11e0-a4dc-000bcdcb2996 a dit…

Robes de mariée
Robes soirée mariage