The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

lundi 28 janvier 2008

Ne restons pas sur un malentendu...


Le fait de ne rien écrire sur ce blog pendant mon week-end mouvementé a inquiété plusieurs personnes qui ont toutes reconnues le malentendu comme les concernant, parmi mes commentateurs : flab et grand_fab dont vous verrez les commentaires, mais pas les mails inquiets, au post : Les soldes de Caro Cass .

Flab pensait que je me vexais de son commentaire sur le pendentif cage et grand_fab : qui est en fait un ami de seconde (Fabrice, ton pseudo ressemble à celui de flabbergasted), et connaît donc caro cass (je ne le savais pas en répondant à son commentaire) pensait que je parlais d'une conversation avec lui sur facebook!

J'étais bien à Montpellier ce week-end mais j'ai été dépassée par les événements nocturnes comme diurnes qui m'ont à peine laissé le temps de dormir (soirées prévues, ménage improvisé mais finalement nécessaire, visites impromptues associées à des rattrapages de cours : cumul impossible).

A part la fatigue, je commence à ressentir un certain dégoût des vêtements, une crise de foie soldesque, d'autant plus que le clash redouté au post : la partie féminine du couple a eu lieu...
Je n'ai pas vraiment réussi à pousser les murs ni à vider mon placard des inutiles, que je reconnais pourtant comme tels mais dont je n'arrive pas à me séparer (bah oui, on s'attache). L'idée de troc n'enchante pas mon compagnon de vie puisque ce système n'a pas pour fonction de faire le vide. Comme mon compagnon de vie(de) est aussi mon compagnon de penderie avant d'être mon compagnon de lit, si je souhaite conserver toutes ses relations intactes, il va falloir que je draine mon dressing.
Surtout que maintenant que les petits nouveaux des soldes (dans l'esprit du T-shirt Marc by Marc Jacobs de la photo : je vous avais dit que 2008 serait plastronnée, pour moi en tous cas) sont enfin sortis de la machine, ils aimeraient trouver leur place au lieu de squatter tantôt les chaises du salon quand on dort, tantôt le pied du lit pour ne plus les voir, en journée.
Je pense à ebay depuis un petit temps mais ça me semble bien laborieux. Je sais que la solution est dans la sélection mais je n'ai pas cette efficacité pour le moment. A la place il me reste de la gaieté, j'en ferai profiter ceux que ça intéresse (quand je parlais de projets qui ne coûtent rien!).

Et vous, vous arrivez à gérer les stocks? Vous avez recours à ebay ou un autre moyen?

8 commentaires:

diane a dit…

mmm, difficile de gérer les stocks. moi, je met tout ce que je ne porte plus dans des boîtes qui finissent par s'empiler jusqu'au plafond....sinon, entre soeurs (je ne sais pas si tu en as), on se donne nos habits. bon en ce moment ça marche dans le mauvais sens pour moi, puisque j'hérite de tout...! courage!

Flab a dit…

Une technique bien commode pour gérer le stock et de rationaliser les flux : une nouvelle entrée = une sortie obligée. Maintenant ça peut conduire à des dilemmes et des déchirements...:)

Une autre technique est de privilégier la qualité à la quantité ; mais ça implique des shoppings moins fréquents et de moindre ampleur. Or l'acte d'achat représente peut-être la moitié du plaisir que procure le vêtement sur toute sa durée de vie...

Non, je crois que je n'ai pas de solution miracle, si ce n'est de prévoir explicitement un dressing avant le prochain déménagement !^^

Ithaa a dit…

Ma belle grenadine@ Elle est canon cette nouvelle photos de toi sur ton blog! ;-)
Aujourd'hui, je vais essayer e vider mes stoks, ebayer ce que je peux envoyer...J'ai besoin de sousous pour rentabiliser ce que je viens d'acheter pendant les soldes!
Aller courage!

CECILE a dit…

Pour faire le vide, rien ne vaut un vide grenier. J'adore leur ambiance et compter mes petits sous sous en fin de journée ;) Sinon, il y a la croix rouge !

Cybèle a dit…

ouais, pour ma belle alice et moi c'est croix-rouge, au moins ça fera plaisir à quelqu'un!!!!

Caro Cass a dit…

Essaye le COMPACTOR !!
Je t'assure, tu gagneras de la place, sans avoir à te séparer de tout (quelle tristesse)

grenadine a dit…

diane : oui j'ai deux soeurs, mais ce qui n'est pas portable par moi l'est finalement rarement pour elles. l'aînée est très difficile et la petite n'a pas le même style que moi (même si, plus jeune, mes "restes" pouvaient lui plaire).

flab : j'aimerais respecter la loi "une nouvelle entrée = une sortie", mais c'est au-dessus de mes forces pour l'instant.
J'aime aussi la technique de privilégier la qualité à la quantité, mais en général je ne réduis pas la quantité et ça peut faire mal (cf CDC).
Oui, je veux un dressing dans notre prochain appart!

ithaa : c'est bien aimable d'autant que pour moi "canon" est le summum des compliments. Je risque donc de la garder plus longtemps que les autres...
Ebay ça a l'air bien mais La poste tout ça, ça me saoûle d'avance!

cécile : une autre otpion le vide grenier, j'y ai pensé mais n'est pas eu le courage. La Croix rouge aussi c'est une possiblilité.

cybèle : en plus de libérer de l'espace, tu fais plaisir à quelqu'un, donc tu te fais plaisir mais encore faut-il réusssir à trier...

caro : je sais, on en avait parlé!
Je t'avais dit que je sentais venir l'embrouille ménagère quand déjà avant les soldes, mon copain me demandait de trouver une solution pour mes affaires!
le COMPACTOR, oui, j'y pense...

7d488b40-64aa-11e0-a4dc-000bcdcb2996 a dit…

robe de bal
robe de bal