The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

mardi 13 novembre 2007

les petites épreuves du quotidien

Une épreuve de saison : sortir dans le froid. Le prix à payer en doigts engourdis et en orteils gelés. Je dis doigts engourdis, c'est un euphémisme, les miens virent blancs : exsangues !
Ce matin, mon balcon m'avait prévenue (je lui fais plus confiance qu'à la météo de la veille): malgré un soleil hivernal qui ne m'a pas trompée, le vent y était pénétrant.
J'avais donc prévu un collant sous le pantalon, en plus des chaussettes (technique de frileuse et bon réflexe). Je me suis trop longtemps passée de bonnet (comme flab d'écharpe) car il ne s'assume pas à tous les âges. Pourtant, beaucoup de chaleur s'échappe par la tête, c'est même par là qu'il s'en échappe le plus (vous allez continuer de vous en passer après ça?).
A mon retour, j'ai pu faire la vaisselle du dîner de la veille (technique de fainéante et mauvais réflexe, élégamment appelé procrastination), à la lumière du jour, quel luxe...(trop de lumière électrique en hiver!)

Une petite pose de maxillaire devant l'objectif et il faut que j'aille affronter les frimas de nouveau pour aller donner mes cours.

Si je voulais donner une tonalité "tenue du jour" à ce post, je préciserais que le bonnet vient de Zara, le foulard de 1,2,3 et le manteau de Manoush.
Pour une tonalité blog culinaire, je donnerais la recette du "rush sandwich club" que j'ai mangé : mayonnaise sur pain de mie, tomates cerises en rondelles (et salade si vous en avez qui n'ait pas dépéri dans le bac à légumes), tranche de jambon (de porc, ou de dinde pour ceux qui comme moi n'ont pas encore peur de la viande reconstituée; comme une campagne "anti" le stipulait : où sont les nuggets dans le poulet?). 2ème tranche de pain de mie, recouvrir, couper en triangle et manger avant que ça refroidisse.
L'estomac plein (de petits gâteaux : le dessert de chez chokini), je vais avec plaisir transmettre ce qu'on m'a transmis pour que mes lycéens construisent un monde meilleur, type réchauffement de la planète (cynisme quand tu nous tiens).
Et vous, vos techniques (vestimentaires ou méthode type coué) pour affronter les grands froids, et votre avis sur la viande reconstituée (jambon de dinde, nuggets, surimi) et autres joies de l'industrie alimentaire du 3ème millénaire?

13 commentaires:

Flabbergasted a dit…

Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire tout de suite ? Voici donc la suite du commentaire embryonnaire laissé sur les photos.

La 1ere photo ne suggérait donc pas le blues, mais le froid ! Autant pour moi... Et la 2ème s'explique du même coup.

Je retiens surtout la "tonalité culinaire" car non visible. Je suis doublement rassuré quant aux habitudes alimentaires de notre blogueuse émérite : elle n'est pas anorexique et elle ne suit pas non plus de régime draconien !

Manger "avant que ça refroidisse" (alors qu'on comprend que c'est de la viande froide) indique que le pain est probablement toasté : façon de faire fort appétissante qui révèle une gourmande ;-)

- Côté vestimentaire, je préfère avoir froid que de me sentir trop couvert : je passe toutes les saisons en chemises, polos et T-shirts ! L'origine de cette habitude est liée à mon aversion éternelle pour la laine des pulls. Je prends des gros manteaux pour compenser quand je sors et à l'intérieur je chauffe bien (je sais c'est pas très écolo...).

- Côté culinaire, je ne suis pas un adepte des viandes reconstituées (je ne considère pas le jambon comme tel). Je mange très souvent à l'extérieur, au resto, car je ne sais pas cuisiner et je n'ai même pas vraiment de cuisine ! Récemment j'ai accordé une part plus importante au poisson au détriment des viandes (poulet en premier lieu, boeuf et ensuite jambon), sans que ce soit prémédité : je suis de plus en plus convaincu que les goûts changent avec l'âge et qu'il faut rester à l'écoute de soi...

grenadine a dit…

De voir "La suite pour demain", m'avait retiré l'espoir de te lire si rapidement!
Manger "avant que ça refroidisse" , c'était du second degré parce que tout sort du frigo (à part le pain de mie). très bonne idée de toaster mais il mériterait moins son nom de "rush sandwich club", ce serait le "gourmet sandwich club".
sinon, tu as raison de ne pas considérer le jambon comme une
viande reconstituée (c'est sa cuisse). Par contre le jambon de dinde, invention récente, prête plus à débat (réactionnaire ou préventif?).
Ton goût évolue vers du plus sain : continue de manger du poisson(moi aussi j'adore ça).

Flo a dit…

Les collants sous le pantalon, je garde pour Janvier-Fevrier quand il fait -15 et que la je sors en doudoune-igloo (une qui va de haut en bas... Non j'exaggere...), en uggs avec chaussures dans le sac, bonnet of course, mais cette annee je reve de la chapka IM, des gants et deux sous pulls sous le pull!! Oui donc quand tu rentres le soir, faut compter 30 min pour te deshabiller!! dans ton planning du soir!! Bref je rigole mais tu verras en Janvier je rigolerai moins...
La viande reconstituee... Je suis une vegetarienne de viande rouge donc du coup tu vois oui je m'autorise le jambon oui de toutes facons on ne peut pas tout controller dans son assiette.
T'es mimi avec ton bonnet :-))

Café Mode a dit…

Mon seul truc pour ne pas avoir trop froid en hiver tout en restant élégante, c'est de mettre systématiquement des débardeurs tous fins sous mes robes. Ca n'ajoute pas d'épaisseur mais toi tu sens la différence ! Pour l'instant ils sont en soie ou en coton, mais cette semaine vu la baisse des températures, je crois que je suis mûre pour une balade chez Damart.

Frieda l'écuyère a dit…

Le pantalon + le collant, je garde moi aussi pour quand les températures baissent encore davantage. Sinon, la méthode de l'oignon, paraît que c'est la meilleure, superposer les couches plus ou moins fines. Ce qui permet aussi d'adapter selon le niveau de chauffage en intérieur.

CECILE a dit…

Comme je déteste l'hiver, je nie le froid. Je continue à porter les petites tenues de saison mais qui ne tiennent compte du froid et je me gèle !! Sinon, je porte quand même un manteau (faut pas pousser) et comme j'aime les accessoires j'ai des écharpes et bérets ou bonnets...
Il est sûr qu'habiter dans le Sud, ça aide ;-)

cél a dit…

Ah, les collants sous le pantalon!
Et parfois les trois paires de chaussettes:-)
Pfff, j'aime pas ca. Je m'en passerai bien.

Tietie007 a dit…

L'hiver arrive ...même en Provence !

Anne Corrons a dit…

Contrairement à chez toi,ici aujourd'hui c'est le retour de l'automene après avoir subi le choc de l'hiver. Oui, je sais c'est le monde à l'envers! Donc, 16 degrés pour cet après-midi. Pas de foulard, une jupe et mon blouson rouge Marc Jacobs feront l'affaire! Pour les grands froids, j'ai ma doudoune longue de Dame Karan

grenadine a dit…

flo : il faut dire que je suis spécialement frileuse, je ne sais pas quelle couche je vais ajouter en janvier! Je vois que tu t'y connais en protection anti-froid.

café mode : oui, le petit débardeur fin coincé dans le collant quand l'air passe sous les vêtements, ça nous sauve c'est vrai.

frieda : Je suis pour la méthode de l'oignon, adaptable en effet.

cécile : Plus facile de "nier le froid" dans le sud!

cel : trois paires de chaussettes? Tu prends des chaussures une taille au dessus l'hiver?

tietie007 : Tu es où en provence?

anne : profites-en!

ardence a dit…

Tout à fait d'accord avec le concept du bonnet qu'il est agréable de porter... je n'osais pas jusque là et puis maintenant je me sens belle avec!

grenadine a dit…

ardence: t'as bien raison!

yespromdresses a dit…

vendre Robes

mariage Robes