The cure for boredom is curiosity. There is no cure for curiosity

samedi 3 novembre 2007

votre couleur : le bleu

Comme une grande partie de la population, notre candidate au décryptage a opté pour un camaïeu de bleu (la couleur préférée de beaucoup, hors tendance).
Elle est en ton sur ton avec la voiture derrière; rien ne nous prouve pourtant que ce soit la sienne, leur harmonie de couleur pouvant être un (heureux) hasard.
Le bleu klein étant la tendance la plus récente de sa tenue, je dirais qu'elle a initié l'ensemble par ce pull, qui est aussi le premier à nous sauter aux yeux.
Elle a pu se dire "qu'est-ce qui va mieux avec ce nouveau pull bleu que mon pantalon turquoise?" (ah le réflexe du ton sur ton!).
Puis s'interrogeant sur les accessoires :" bleu couleur froide, orange couleur chaude, le cercle chromatique ne les annonce-t-elles pas comme complémentaires ?" (on n'a pas voulu vous faire croire, en dessin, que le violet ne s'accordait avec rien de mieux que son opposé, le jaune?)
Donc, chaussures oranges rappellées par la touche collier de boules en plastique (remarquez que la parité des couleurs suit une logique de symétrie : haut, bas).
Les lunettes sont neutres, elles ne prennent pas part dans la dualité de couleur (elles auraient pu/du être rose clair comme la chemise); après tout elle les met tous les jours et elle n'est pas tous les jours en bleu et orange! Elle les a choisies blanches (qui se "marie" avec tout) parce que les montures transparentes faisaient un peu orthopédiques...
J'aime son air et sa coupe björkiens : raisons de mon choix, ajoutées à son petit gabarit attendrissant. La voiture pourrait bien être la sienne finalement : ce sont des petits modèles chacune dans sa catégorie (bien que le véhicule ressemble à un 4x4 à côté d'elle).
Et vous que pensez-vous du ton sur ton, du bleu klein et des couleurs complémentaires?

4 commentaires:

grenadine a dit…

flabbergasted : je viens de remarquer la touche de orange sur la voiture, j'aurais pu te laisser ce dernier détail de symétrie...
Mais voilà, ta tâche devient compliquée (surtout avec la question un peu trop enfermée dans la thématique couleur).

Flabbergasted a dit…

Ce qui me frappe ici avant toute chose, c'est la simplicité de cette photo : on n'a pas l'impression d'avoir affaire à une mannequin professionnelle, la voiture est quelconque et constitue à elle seule le seul décor de la scène.

Du coup, le bleu klein renvoie davantage au "bleu de travail" des usines qu'à une couleur super à la mode !... D'aucuns diraient qu'avoir choisi une asiatique pour l'arborer renforce encore cette impression. Ce n'est pas pour me déplaire, car j'aime les compositions à contre-courant qui cassent les habitudes et les stéréotypes. D'ailleurs la force de cette simplicité "populaire" est ici infiniment plus grande que dans la photo d'il y a qq jours (où le mec portait une combinaison de travailleur manuel), car beaucoup plus subtile.

Mais alors d'où vient l'originalité subliminale de cette tenue ? De deux accessoires, certes très élémentaires mais qui font mouche : les lunettes et le collier (assorti avec les shoes). L'impact des couleurs complémentaires, que tu n'as pas oublié de mentionner, prend tout son sens ici dans une perspective Yin & Yang, encore une fois extrêmement subtile.

Cette anti-allumeuse aussi simple que propre, aussi décontractée qu'avenante donne une belle leçon de modestie à la surenchère de sophistication des élégantes !

grenadine a dit…

flabbergasted : Je trouve qu'elle représente bien la street fashion. Ses influences sont personnelles (elle ne porte pas la tenue complète de la vitrine).
C'est une photo prise dans la rue(d'où la simplicité "populaire"), la jeune fille n'a pas la prétention de se considérer comme un modèle à suivre.
ça ne m'inspire pas le "bleu de travail" (j'aurais pu y penser si ça avait été la couleur du pantalon, peut être), et je n'associe pas les asiatiques au travail à l'usine (j'ai peut être mal compris ce que dit ligne 8-9)!
En tous cas, je suis contente que tu penses que cette photo "casse les habitudes et les stéréotypes" car je pense que la mode, le goût, le style ne sont pas le monopole des magazines et de l'industrie de la haute couture.
J'aime ta référence au Yin & Yang, quand je dis que tu complètes mon propos, cette remarque aurait mérité d'être dans mon post. Ainsi que ta conclusion (leçon de modestie à la surenchère de sophistication des élégantes : bien illustrée par le couple que tu mentionnes avec l'homme en combinaison de travail!).

7d488b40-64aa-11e0-a4dc-000bcdcb2996 a dit…

robes de soirée

robes de retour